Mettons l’écologie en tête !

Les 11 et 18 juin 2017, sachons nous mobiliser pour des causes communes, écologistes, sociales et démocratiques, qui transcendent les intérêts particuliers et les divisions partisanes !

Dans la presse

Législatives 82 – « Les écologistes partent en campagne »

Lire la suite

Actualité

Hulot au gouvernement: enfin une bonne nouvelle !

Enfin une bonne nouvelle ! Un écologiste reconnu, Nicolas HULOT, fait parti du nouveau gouvernement comme ministre d'état, ministre de la transition écologique et solidaire. Malgré une place stratégique inédite dans un gouvernement, il se retrouve dans un milieu relativement hostile. Le positionnement quasi inexistant d'Emmanuel MACRON pendant la campagne électorale sur l'écologie, le passif du 1er ministre Edouard PHILIPPE (ancien d'AREVA, pro aéroport de Notre-Dame-des-Landes,..), des personnalités s'étant positionnées contre les principes écologistes les plus urgents, ne présagent pas de rendre facile son travail. Nous espérons que Nicolas HULOT a obtenu des garanties sur l'abandon du projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, du nucléaire avec la fermeture de la centrale de Fessenheim, puis progressivement des autres centrales, du diesel, et des moyens pour permettre une meilleure qualité de l'air, de l'eau et des sols. Nicolas Hulot a obtenu un ministère important avec des prérogatives étendues. Mais sa connaissance des dossiers, ses convictions, sa notoriété ne vont pas suffire. Il doit être soutenu et porté par une volonté populaire. Il faut que le rapport de force de l'écologie politique soit important. Il aura donc besoin d'un nombre important de députés écologistes à l'Assemblée nationale. Pour cela, rien de plus facile : votez pour un candidat EELV aux élections législatives !

Lire la suite

Participez

Recevez les informations de la campagne

Suivez-nous

eelv.fr

EELV solidaire de Cédric Herrou et de SOS Méditerranée

Lire la suite

disturb.io

L’Islande va effacer une partie de la dette des ménages

Lire la suite

eelv.fr

Condamné, l’État doit prendre ses responsabilités pour accueillir les personnes réfugiées

Lire la suite

disturb.io

Cannabis : un marché de 70 milliards de dollars aux Etats-Unis en 2021 ?

Lire la suite

Actualité

Comment y voir plus clair dans le marasme actuel ?

Difficile de s'y retrouver dans ce flou entretenu pendant les présidentielles et qui se poursuit pour les élections législatives qui se profilent. Qui représente le nouveau président ? Qui fait obstacle à l'union de la gauche ? Qui porte le projet défendu par Benoît Hamon ? Que de questions pour vous perdre mais pour "Voter Pour ! ", il faudra bien défricher tout ça... Tout d'abord, notre nouveau président aime entretenir le mystère. Nous l'avons déjà vu sur son programme qui n'était toujours pas clair au soir du second tour. Pour ses candidats officiels, nous le saurons enfin demain ou au plus tard le 19 mai, date limite du dépôt des candidatures. Restera juste les interrogations sur les recalés qui ont manifesté tant d'intérêt pour participer à cette "majorité présidentielle" et ceux qui n'auront bizarrement aucun candidat "en marche" face à eux... Nous verrons bien ce que nous réserve notre beau département de Tarn-et-Garonne qui a vu tant de prétendants et qui comptera donc de nombreux malheureux. Ensuite, l'union de la gauche a nourri le début de campagne présidentielle et à fait perdre un temps précieux à notre candidat Benoît Hamon. Autant ce fut utile et rapide avec Yannick Jadot autant le flou demeura jusqu'à la fin sur qui bloquait entre Jean-Luc Mélenchon et ce nouveau binôme. Le Parti Communiste avait choisi quand à lui de suivre monsieur Mélenchon et y restèrent loyaux jusqu'à l'élection mais vu leur sort, doit on parler d'alliance ou de soumission (un exemple parmi d'autre), je vous laisse seul juge. L'actualité de ces dernier jour montre que, encore c'est impossible (David Cormand l'explique ici) ou la faute de l'autre (voir ici), une nouvelle fois. Mais que doit on penser quand l'histoire se rejoue à l'identique en repoussant toujours la faute d'accord sur l'autre parti ? Ne dit on pas que l'on peut tromper 1000 personnes 1 fois mais que l'on ne peut pas tromper 1000 fois 1 personne ? De plus, je reconnais sans détour que localement le Parti Communiste fut, encore une fois, après l'expérience Nouveau Monde en Commun, partant pour essayer d'éviter un duel perdant et que notre échec réside uniquement dans un calendrier qui dû à notre volonté de cohérence quand à notre ligne présidentielle : le Parti Communiste soutenant Mélenchon et nous soutenant activement Benoît Hamon, a fait que nous avons perdu du temps à attendre la réponse de Valérie Rabault et eux une décision du national quant à la suite de leur aventure France Insoumise qui échoue aujourd'hui... Enfin, vu la déclaration du jour de monsieur Cambadélis, il est evident que ce n'est plus le PS qui porte le projet pour lequel nous nous sommes engagés pour la présidentielle. Plusieurs propositions emblématiques du candidat Hamon ne figurent pas dans le nouveau programme (voir ici) : fin du nucléaire et du diesel, reconnaissance du burn out, revenu universel... Nous, nous continuerons, déterminés, à porter ce projet qui est de tout temps le nôtre, avant d'être défendu par Yannick Jadot puis par Benoît Hamon car comme notre livre projet le titre nous voulons nous permettre de "Bien vivre".

Lire la suite

eelv.fr

Agriculture : le gouvernement doit faire plus pour la bio

Lire la suite

disturb.io

Cars overwhelmingly cause bike collisions, and the law should reflect that

Lire la suite

Actualité

Inventer le droit du travail du 21ème siècle !

Lire la suite

eelv.fr

Moins 25% sur les droits des femmes : nos droits ne sont pas en solde

Lire la suite